Ce n’est pas une nouvelle que cette campagne électorale a été, jusqu’à là, une situation tendue. Le monde a tellement enduré, je pense que personne n’a besoin d’un résumé… Avec tout ce qu’il s’est passé en 2020, on dirait en quelques sorte que cette élection est la cerise sur un gâteau fait de camelote fumante ! Il y a tellement en jeu aux USA avec l’avenir des services de santé, l’égalité des races, les relations internationales, l’éducation, et la cour suprême… Sans parler de l’impact à court terme sur le monde concernant la pandémie  et le changement climatique à long terme selon la personne qui occupe la fonction. Il suffit à dire que les émotions sont tendues et qu’on dirait que le système des deux parties n’a jamais été aussi divisé.

En tant qu’Américaine en Europe, et de plus en France, je trouve qu’il y a une déconnexion entre moi et ma famille quand on discute de la politique. Il est souvent difficile de concilier mes sentiments avec les leurs car, comme ils aiment me rappeler, ‘Bah, t’habites plus ici donc tu sais pas vraiment comment c’est.’ D’un côté, c’est vrai. Habiter sur le terrain et regarder de loin offrent, en effet, d’avoir des perspectives infiniment différentes. Je suis capable d’observer d’une distance sûre tandis que ma famille est en au milieu du chaos. De l’autre côté, le fait de prendre du recul d’une situation a la réputation de donner l’opportunité de voir les choses plus clairement. Cette année a été dure en particulier, avec la perte et la peur autour de COVID-19, pendant qu’on se fraye un chemin du fait d’être si loin l’un de l’autre de plusieurs façons.

Ceci est une sentiment que j’ai partagé avec d’autres Américain.e.s que je connais, vivant en France. J’ai trouvé qu’il m’est devenue très important de pouvoir compatir et communiquer avec mes confrères.sœurs. Après tout, pour beaucoup de nous, la sécurité que l’on ressent du gouvernement qui existe ici est une partie de pourquoi on a choisi de vivre en France. Une croyance dans la socialisme de la sécurité de santé, l’éducation, et un avis généralement progressif sont un point commun que partagent souvent les Américain.e.s en France. Il est difficile quand on regarde notre patrie et on voit nos compatriot.e.s,, nos ami.e.s et nos familles en train de lutter afin d’acquérir ce qui est considéré comme les droits basique de l’humain en France.

Au coeur de tout le stress qui entoure cette élection est l’espoir, je crois. L’espoir pour une administration qui se sentira concernée par leurs électeur.rice.s et qui les soutiendra, et non seulement les plus riches. L’espoir pour un Président qui sera un représentatif dont on pourra être fier.ère.s au niveau international. L’espoir pour un standard d’équité et d’égalité pour tous les Américain.e.s, citoyen.ne.s et immigré.e.s de la même manière. Je sais que je continuerai de tenir à coeur cet espoir le temps qu’on s’approche du 4 novembre. Si vous ressentez la même chose…puisse le sort nous être toujours favorable !

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.